mercredi 26 novembre 2014

Les Décocheurs à pouce Simple Action - Le TRU BALL Fang 4



Pour cet article, je vais m’intéresser à un type de décocheurs à pouce : les décocheurs de chasse ou comme j’aime à les nommer « à réarmement simple action » et au petit dernier de chez T.R.U Ball dans cette gamme : le Fang 4.


Décocheurs  « simple action » et décocheurs « double action » :

 
Dans l’immense famille des décocheurs à pouce (Thumb Trigger), excepté les rotatif/relâchement/traction, on trouve deux grands systèmes de réarmement et de déclenchement :

Les décocheurs sans levier de réarmement, que je nommerais « simple action »
Les décocheurs avec levier de réarmement, que je nommerais « double action »

Sur ces derniers, le déclenchement est actionné par un mécanisme dissociant la détente vis-à-vis de la puissance de l’arc qui s’exerce sur la tête du décocheur. Ce mécanisme doit être réarmé par un bouton ou un levier et permet d’obtenir une course quasi-nulle de la détente.

Ces décocheurs offrent un réglage sur la sensibilité ainsi que la force nécessaire pour le déclenchement. 




 
A : Bouton et queue de détente
B : Réglage sensibilité
C : Réglage de la pression de détente
D : Mécanisme de détente
E : Crochet (non visible sur la première photo)
F : Levier de réarmement
G : Compensation de la détente


Ce sont des décocheurs extrêmement précis et réguliers dans leur déclenchement et sont de fait très utilisés en tir sur cible, cependant on note le nombre important de ressort et de pièces composant le mécanisme qui nécessite un entretien un peu délicat.

Les décocheurs « simple action » n’ayant pas ce mécanisme, la force de l’arc s’applique directement sur la détente.
Pour réarmer ces décocheurs, il faut une action sur la tête directement ou un appui sur la queue de détente, soit pour réarmer le crochet ou pour ouvrir/fermer dans le cas d’une tête munie d’une pince.

Ces décocheurs ont en général une certaine course de détente avant de se déclencher, que l’on règle en agissant sur une vis qui va plus ou moins avancer l’ouverture du crochet/de la pince, ce qui n’offre pas la même précision de déclenchement qu’un décocheur à double action.
Le mécanisme plus simple offre cependant une plus grande robustesse,  une plus grande simplicité d’entretien et de fonctionnement et un réarmement silencieux, ce qui les rends tout naturellement les plus apte à une utilisation pour la chasse.




A : Bouton (démonté sur la photo) et queue de détente
B : Réglage Sensibilité
C : Réglage de la pression de détente
D : Mécanisme de détente
E : Crochet


On note le nombre plus restreint de pièces et de ressorts au niveau du fonctionnement du décocheur, favorisant la robustesse et facilitant l’entretien.

Bien sûr, les différences entre les deux mécanismes entrainent un écart notable au niveau budgétaire, comptez entre 180 et 220 € pour un décocheur à double action et aux environs de 100/120€ pour un décocheur à « simple action ».
On peut envisager l’achat d’un décocheur à simple action pour :

-          - S’équiper d’un décocheur à pouce avec un budget maitrisé.
-          - Apprendre la décoche au pouce en attendant de passer sur un double action.
-          - S’équiper d’un décocheur robuste pour la chasse ou le parcours.

Bien sûr, le choix de votre décocheur restera dicté par vos objectifs, votre budget, votre degré de pratique et vos disciplines. Ce sont surtout des ressentis personnel qui finaliseront votre choix, je me plais à dire qu’un décocheur c’est comme un sous-vêtement, chacun le sien et que celui qui conviendra à un archer pourra être catastrophique dans les mains d’un autre…


Le T.R.U Ball Fang 4 : 



Dernier né d’une grande famille comprenant le Sabertooth (présent dans l’article), les ST 3 et 4, le ST 360, le ST 360X, l’Absolute, l’Absolute 360 et l’Incredible (présent dans l’article),  le Fang 4 s’inscrit dans la droite lignée de ses prédécesseur et succède au Sabertooth, en bénéficiant de certaines évolutions de la gamme.

A l’ouverture du blister, on trouve le décocheur fourni avec deux ressorts de couleurs différentes (un jaune de dureté moyenne et un rouge d’une dureté forte) ainsi qu’une notice complète et claire (mais qui nécessite une certaine pratique de la langue de Shakespeare pour tout comprendre) :




 


La notice :




Les décocheurs à pouce de T.R.U Ball ont la particularité d’offrir deux ergonomies de poignées pour leurs différents modèles, une poignée plutôt droite et une plus courbée, ce qui permet de se retrouver d’un modèle à l’autre sans pour autant changer la prise en main. L’ergonomie de la poignée ne conviendra pas à tout le monde et pourra le cas échéant amener à se tourner vers d’autres fabricants offrant plus de variantes ou des poignées plus fines…

La série « ST » et Absolute/Incredible offre en effet des poignées larges et grandes, donnant un coté pantouflard au décocheur, très confortable et remplissant bien la main, ce qui peux poser quelques soucis pour les mains plus petites ou fines.
Au niveau du Fang, la poignée offre une toute nouvelle ergonomie, bien plus fine et plus courte que son prédécesseur comme le montre les photos ci-dessous :

Sabertooth/Fang4/Incredible, on remarque tout de suite la même forme de la poignée, mais plus compacte avec une tête plus courte et plus « haute »:




Si l’on regarde au niveau épaisseur, on note que le Fang est considérablement plus fin que ses deux homologues :




La forme identique de la poignée se révèle bien plus si l’on superpose les décocheurs, comme le montre les photos suivantes.

Sabertooth/Fang 4 (notez la différence au niveau de la tête du décocheur, bien plus courte) :



 
Incredible/Fang 4 :




Le Fang 4 en détail :


Nous l’avons vu, le Fang 4 présente une tête plus courte et droite que le Sabertooth, mais diffère au niveau de son fonctionnement et bénéficie de petites options supplémentaires.

Tout d’abord le crochet, qui est plus large que son prédécesseur, d’une belle couleur anodisée rouge et qui bénéficie d’un système de loquet permettant de verrouiller le D-loop pour laisser le décocheur à poste (utile en affut ou pour gagner du temps en parcours).

Le crochet vu de face :

 

Le loquet en position ouverte :




Le loquet en position fermée :





Petit détail qui m’a un peu gêné sur le Fang 4 est le remplacement des vis à 6 pans par des vis à tête fendue/pozidriv au niveau de la queue de détente et du bouton de détente, obligeant à sortir le tournevis pour les réglages, ce que je trouve moins pratique que la clé « Allen » :




Le Fang 4 dispose aussi désormais de l’option de changer les ressorts de réglage de la pression de détente, comme sur l’Incredible, permettant d’ajuster celle-ci sur trois niveaux (sans ressort/ressort jaune médium/ressort rouge dur), ce qui évite le déréglage intempestif que l’on pouvait rencontrer sur le Sabertooth (la vis ne sert plus qu’à bloquer le ressort en position et est freinée).

Pour changer le ressort, il suffit de dévisser la vis située sour la queue de détente et y insérer ou non le ressort de son choix :





Nous l’avons vu plus haut, le système de déclenchement du Sabertooth est basé sur le contact de deux méplats (un sur le crochet, l’autre sur le mécanisme de détente), ce qui donne une décoche un peu sèche. Sur le Fang 4, le système de déclenchement est assuré par un levier basculant équipé d’un petit rouleau en acier (visible sou la tête du décocheur) ce qui assouplis grandement la décoche et évite toute usure ou matage des surfaces :

  


Pour régler la sensibilité de déclenchement du décocheur, on procède exactement comme tout les autres modèles de la gamme :

Il faut une cordelette attachée sur un point fixe (le D-loop de votre arc fait l’affaire, mais il faut une troisième main pour vous aider), pour cela j’utilise un simple serre-joint fixé sur une table et une boucle de corde (ce qui me laisse les deux mains libres).


- Prenez la cordelette avec le crochet et tendez là.
- Avec une clé, vissez la petite vis sous la vis de blocage du ressort de pression de détente.
- Continuez jusqu’à ce que le décocheur déclenche tout seul.
- Dévissez tout d’abord d’1/4 de tour, puis encore d’1/8 de tour.
- Vous êtes réglé au plus sensible. 





Pour mieux vous faire visualiser les différents modes de réarmement et de fonctionnement des trois décocheurs évoqués dans cet article (Sabertooth, Fang 4 et Incredible), j’ai réalisé cette petite vidéo qui sera bien plus parlante (enfin j’espère ^^) :


 

Au niveau du tir :


J’ai tout d’abord essayé le Fang 4 sans le moindre réglage, juste avec différents ressorts pour me faire une idée de leur influence.
 Le ressort rouge donne une détente extrêmement dure qui devrait très bien convenir aux archers pratiquant le tir BT avec des décocheurs réglés très durs, le ressort jaune donne une bonne résistance au déclenchement sans pour autant donner l’impression de devoir appuyer fort sur la détente (en cas de déclenchement plus volontaire). Tirer sans ressort permet de donner un décocheur extrêmement sensible si vous le réglez au plus court. 
Chacun pourra facilement trouver le réglage idéal sans avoir la crainte de perdre celui-ci au fil du temps et des conditions de tir.


J’ai ensuite réglé le décocheur pour qu’il soit très sensible, sans ressort : le tir est très souple, bien plus qu’avec mon vieux Sabertooth, on ne ressent pas l’à-coup au déclenchement et le décocheur est d’un silence impressionnant.

La décoche est très propre, bien que la course, même minimale, de la détente donne une impression de « jeu » dans le geste, ce qui peux entrainer quelques parasites dans son tir (rappelons que ce décocheur est avant tout conçu pour chasser).  

Au niveau de la prise en main, je lui préfère toutefois l’Incredible pour son coté pantouflard évoqué plus haut… ce doit être du à mes grosses paluches mais je le trouve nettement moins confortable sur la durée d’une journée de tir, ce décocheur devrait convenir à pas mal de petites mains ou aux amateurs de décocheurs fins.

Comme sur mes autres décocheurs, je trouve le bouton de détente un peu trop fin et je le remplace généralement par celui que j’ai usiné main (2 cm de diamètre).


Cependant, ce décocheur est très agréable à utiliser de par ses aspects pratiques et sa simplicité d’utilisation. Il est assez léger, tiens bien en main et se réarme presque inconsciemment (quand le crochet n’est pas immédiatement revenu en position lors du tir).

J’avais confié mon Incredible à ma chère et tendre, mais celui-ci était un peu trop grand pour elle, je lui ais fait prendre en main le Fang et elle l’a tout de suite adopté, ce qui m’a confirmé dans ma première impression sur ce décocheur. 

Voilà qui conclue cet article qui, je l'espère, vous plaira. Sa rédaction fut longue et étendue à cause d'un planning professionnel chargé et une petite panne d'inspiration suite à la perte de la première version de l'article.

Comme toujours, vous pouvez retrouver cette review sur le forum partenaire Archery-Online:


Stay tuned!!!